Transalpinards – jour 4


Le réveil passé, nous profitons de la plage pour prendre notre petit-déjeuner.




Petit déjeuner au bord du lac de Côme

Ce matin, nous prenons la direction du nord, d’abord en longeant le lac de Côme puis en commençant à grimper gentiment sur les hauteurs. Nous bifurquons vers l’est, vers Saint-Moritz, et profitons de la cascade Acquafraggia pour faire une pause.

La cascade Acquafraggia

Nous en profitons pour changer nos plans de la journée. Plutôt que d’aller directement à Saint-Moritz et de faire le Stelvio en fin de journée, nous allons faire une boucle par les cols du coin et nous gardons le Stelvio pour le lendemain matin, à la fraîche (et c’est le cas de le dire, comme vous le verrez par la suite…). Nous rebroussons chemin sur quelques kilomètres pour nous diriger vers le nord et basculons en suisse par le Splügenpass où nous profitons encore une fois de la fraîcheur pour pique-niquer.





Le Splügenpass dans toute sa splendeur

Nous continuons notre tour en Suisse par la Julierpass où nous faisons une pause-café…

Panorama depuis la Julierpass

… Avant de descendre vers le Silvaplanersee.


Le Silvaplanersee

Nous continuons notre petit bonhomme de chemin le long de la voie du Glacier Express (le train express le plus lent du monde) avec une vue imprenable sur le Glacier Morteratsch (précision pour certains : ce n’est pas un glacier qui fait des glaces ! )

Le glacier Morteratsch

Nous poursuivons par la Berninapass…


Les chasseurs de marmottes sont à l’affut

… Puis nous redescendons en Italie et en profitons pour faire le plein dans une station service où l’essence ne coûte vraiment pas cher !

Première fois que j’ai plus de litres que d’euros !

C’est là pour ceux qui veulent aller faire des provisions :

Nous enchaînons sur l’ascension du passo Eira pendant laquelle Félix et moi nous tirons une petite bourre bien drôle avec deux Allemands qui déhanchent dans tous les virages. Conclusion : une Z1000 et une S1000R, ça n’avance pas tant que ça par rapport à une kawette…

Spéciale dédicace !

Les ascensions sont terminées pour aujourd’hui ! Nous descendons vers Bormio et rejoignons le camping le plus proche (Campeggio Pradella) à Sondalo, à quelques encablures au sud, le long du fiume Adda.

Après avoir monté le camp, on se détend un peu…

Le camp est prêt !

Puis direction la pizzeria pour conjurer le sort (souvenez vous l’année dernière, David n’avait pas eu sa pizza…). Pas d’embûches sur le chemin, il l’a eu !

Un an qu’il attendait ça !

En rentrant tranquillement au camp, quelques gouttes commencent à tomber. Boarf, tant que ça tombe pendant la nuit, ça va ! Nous allons nous coucher avec une rengaine dans la tête : demain, Stelvio !

Social tagging: > >

Laisser un commentaire