K-days 2016 – Trajet aller


K-days (n. m. pl. inv.) : rassemblement annuel du forum kawette.net, ou tout ce qu’il faut pour passer un bon week-end motard : des copains et des belles routes. L’édition 2016 a lieu dans les Cévennes (on va pouvoir apprendre à compter en anglais : six, Cévennes, eight – comme ça, c’est fait, on en parle plus…) et cette année, nous avons le droit à l’option beau temps pour couronner le tout : parfait !

Cerise sur le réservoir, il me reste des jours à poser avant fin mai, sinon je les perds… Soit ! Je vais avoir le temps de prendre mon temps pour y descendre et en remonter.

Lundi 2 mai

Nous sommes deux jours avant le début du rasso, après un week-end pas du tout reposant. Comme d’habitude, rien n’est prêt, je termine mes bagages à l’arrache, mais au moins, la révision des 120000 est faite. Top départ à 11 heures avec un soleil au beau fixe qui met du baume au cœur en ce début de vacances. Je commence par me farcir un bout d’autoroute pour m’extirper rapidement de la région parisienne. J’avale les kilomètres jusqu’à… Avallon d’où je tire tout droit par la D906 qui va à Chalon-sur-Saône puis Bourg-en-Bresse. Je fais ma pause pique-nique en bordure de La Rochepot, à la limite entre la Côte-d’Or (comme le chocolat, mais avec moins de noisettes) et la Saône-et-Loire

Sur la route des K-days

Sur la route des K-days

Avec vue sur son château

Je passe donc par Chalon et Bourg puis continue à travers le Bugey…

Ne Bugey plus !

Ne Bugey plus !

… un passage par le tunnel du Chat plus tard et je me retrouve surplombant le lac du Bourget. Encore quelques encablures et j’arrive chez ma sœur dans les Bauges.

Mardi 3 mai

Je profite de mon neveu et ma nièce pendant une journée ; malheureusement, il faut se farcir la frangine et le beauf’ et ce n’est pas un cadeau ! (Mais non, je vous aime aussi ! )
J’en profite pour laisser Kawette se reposer un peu car le voyage promet d’être long et intense. C’est donc à pied que je me balade, mais déjà avec un passager.

P1190224 moutons Beauges


Les Bauges et la croix du Nivolet Les Bauges et la croix du Nivolet

Mercredi 4 mai

Let’s K-days ! Départ des Bauges vers 9h pour aller rejoindre le groupe des centre-estiens à Saint-Chamond. Je prends l’autoroute pour éviter de me lever trop aux aurores. Ça sera la dernière portion d’autoroute des vacances !
J’arrive bon dernier à la station-service qui tient lieu de point de rendez-vous : Jos, Pimousse, Itori, Kent, KawetteBlanche et El Mancho m’attendent. Le plein d’essence pour Kawette et le plein de caféine pour moi et nous voilà partis. Une poignée de kilomètres de voie rapide pour nous extraire de la ville puis nous partons à l’assaut des cols et routes viroleuses, emmenés à bon train par Jos. D’ailleurs, le début de l’itinéraire ressemble étrangement à celui emprunté l’année précédente pour l’édition 2015 des K-days. Mais rapidement, les chemins se séparent tandis que nous mettons le cap au sud-ouest. Un peu avant Yssingeaux, nous nous arrêtons pique-niquer au bord du lac de barrage de Lavalette. Ça sent bon les vacances !

P1190226 pique-nique lac du barrage de Lavalette


Lac du barrage de Lavalette Lac du barrage de Lavalette

Nous repartons pour la promenade digestive jusqu’au viaduc de la Recoumène

P1190234 viaduc de Recoumene

P1190235 viaduc de Recoumene

Viaduc de la Recoumène Viaduc de la Recoumène

Un petit bout de route plus tard, nous arrivons à Pradelles où Éclisse et Zhom nous attendent pour la dernière partie du trajet. Après les présentations, nous voilà repartis sur la N88, bloqués derrière un camion. Les minutes qui passent paraissent durer des siècles (et je n’exagère qu’à peine), mais impossible de doubler le poids-lourd en sécurité étant donné la taille et le caractère hétéroclite du groupe. À la faveur d’une zone de dépassement suffisamment longue, nous parvenons enfin à le dépasser. À nous la liberté de rouler… derrière une 2CV qui n’avance pas beaucoup plus vite que le camion…
Quand nous attrapons la D809, la route est libre et nous profitons des dernières courbes qui longent le Lot (et il y en avait beaucoup…) avant d’arriver au gîte à Banassac.
Surprise en arrivant au gîte : nous pensons nous être trompés d’endroit et être au rasso KTM car le orange domine. Vérification faite des trognes au-dessus des T-shirt : il s’agit bien des Kawettien(ne)s ! Il n’y a plus qu’à… passer à l’apéro en accueillant tout le monde, bien sûr !

Pendant la soirée, certains irons même jusqu’à faire une Barricade… Mais quelle idée !

La suite !

Social tagging: >

Laisser un commentaire