Balade à Provins


Les prévisions météorologiques du week-end sont particulièrement bonnes pour la saison, ne pas rouler serait criminel ! Mais à l’ouverture des volets, c’est plutôt open-brouillard… Groumpf, j’espère que ça va se lever ! Préparation, rendez-vous à 9h30. On commence le deuxième petit-déjeuner pour nous aider à affronter les nuages.

L’itinéraire du jour by Claf

Sur les coups de 10h25, nous nous mettons en route – bon, nous avons seulement 25 minutes de retard, j’ai connu pire ! Nous suivons Claf qui nous a concocté cet itinéraire sympatique pour rejoindre Provins. Pour sortir rapidement de l’agglomération parisienne, nous prenons l’A6 jusqu’à hauteur de Mennecy. Nous enquillons la départementale jusqu’à Milly-la-Forêt, puis les virages d’Arbonne et la forêt de Fontainebleau. C’est le moment qu’a choisi le brouillard pour se dissiper et laisser place au soleil. Les passages en sous-bois sont somptueux avec la lumière éclairant les feuilles multicolores. Nous continuons notre petit bonhomme de chemin pour aller traverser l’Yonne à Misy-sur-Yonne où nous faisons une pause.

Panorama depuis le pont de Misy-sur-Yonne

Panorama depuis le pont de Misy-sur-Yonne

Nous remontons en selle pour aller mettre nos pneus dans La Tombe, puis traverser la Seine et enfin arriver à Provins. Nous garons les motos et allons au parc de la Roseraie pour pique-niquer.

Parc de la roseraie à Provins

Parc de la roseraie à Provins

Après manger, chacun vaque à ses occupations :

Teink prend de la hauteur pour trouver un peu de réseau

Teink prend de la hauteur pour trouver un peu de réseau

Claf étudie l'itinéraire du retour

Claf étudie l’itinéraire du retour

Pépère observe

Pépère observe

Une fois que Teink a terminé son appel, elle essaye de redescendre du toboggan…

Des enfants arrivant pour jouer, Teink et Pépère leur laissent la place à contre-cœur, puis nous grimpons dans la vieille ville de Provins, à la recherche des remparts.

Nous faisons une pause-café (merci Teink !) à la place du Châtel où Teink s’aère un peu puis nous repartons flâner dans la vieille ville.

Les remparts !

Les remparts !

Nous voilà arrivés au bout de la vieille ville. Nous rebroussons alors chemin pour redescendre tranquillement vers nos motos. L’heure étant déjà avancée, nous raccourcissons l’itinéraire pour aller droit sur Fontainebleau. La route est beaucoup moins intéressante que le matin et comme nous nous dirigeons plein ouest, nous sommes éblouis par le soleil couchant. Quelques kilomètres avant d’arriver à l’A6, des points blancs plein les yeux, nous nous arrêtons sur le bord de la route pour nous dire au revoir, chacun repartant plus ou moins dans des directions différentes.

Voilà une balade bien sympathique qui s’achève sous le soleil estival d’octobre.

 

Social tagging:

Laisser un commentaire