Jour 1 : Paris – Thonon-les-Bains


Préambule : tout est parti d’une proposition de Kévin sur le forum kawette.net pour faire une semaine de road trip dans les Alpes, à moto et en itinérance. Ayant l’habitude de faire le même type de voyages en solo, l’optique de partir à plusieurs me bottait bien. J’ai donc rapidement manifesté mon intérêt et nous avons commencé les préparatifs tandis que d’autres kawettiens s’ajoutaient. Au final, nous étions 5 à partir en cette première semaine d’août qui s’annonçait géniale : Clément sur son Fazer, David sur son ER6n, Kévin sur sa 800 GS, Michaël sur son ER6f et moi même, aussi en ER6f.

Mais assez d’intro, place aux choses sérieuses avec le parcours du jour et le compte-rendu.

Rendez-vous était donné le samedi matin dans un bled de l’Essonne. La météo a aussi répondu présente et après nous être caféinés l’organisme, nous étions prêts à affronter la partie la plus chiante du voyage : 3 heures d’autoroute jusqu’à Beaune pour sortir rapidement de la région parisienne et attaquer les « vraies routes » ; pour tout arranger, la journée est classée « noire » selon bison malin : joie ! Mais la perspective de tous les virages à venir nous aide à garder la motivation.

5 motos prêtes à avaler du bitume

5 motos prêtes à avaler du bitume

Après avoir fait le plein, direction l'A6 que nous rejoignons en quelques minutes en interfilant un peu. Surprise : l'autoroute est fluide ! Et le trafic s'éclaircit même au fur et à mesure des kilomètres. Des journées classées noires comme ça, j'en veux plus souvent !

Toutes les 2 heures, la pause s'impose : on en profite pour donner à boire à nos montures et pour prendre notre deuxième petit-déjeuner avant d'abattre le dernier morceau d'autoroute qu'il nous reste. Arrivés à Beaune, direction Lons-le-Saunier par les départementales ; la route est de moins en moins droite alors que le ciel se couvre de plus en plus. La bruine s'installe quelques minutes avant la pause pique-nique au col de la Percée.

Après le repas, deux clans se forment : le clan des « il va pleuvoir, on met nos pantalons de pluie » ; VS le clan (dont je fais partie) des « mais non, c'est juste gris, on reste en jean moto, sinon, ça attire la flotte ». Forcément, il a plu. Mais heureusement, ce n'était pas assez intense pour nous détremper, donc pas besoin de s'arrêter pour s'équiper.
C'est légèrement humide que nous arrivons à Saint-Claude, la fameuse capitale de la…

P1170714 pipe saint claude


Pause à Saint-Claude Pause à Saint-Claude

Après une pause café, c'est reparti pour attaquer les routes humides du Jura avec le saut du chien puis quelques lacets pour monter le col de la Faucille avant d'arriver sur Gex et de retrouver la "plaine".

Le Saut du Chien

Le Saut du Chien

Nous passons brièvement en Suisse pour traverser Genève bien encombrée avec ses rails de tram piégeux et en se prenant à peu près tous les feux rouges…

Nous arrivons à Thonon-les-bain et nous prenons nos quartiers dans le camping EDF (merci Kevin). Pour la seule fois de la semaine, nous dormons dans des vrais lits dans un bungalow/tente. A peine installé, nous partons à travers Thonon en mission apéro/barbecue avec David. Il est 20h et tous les supermarchés sont fermés. Nous arrivons finalement à trouver une épicerie encore ouverte avec de la bière fraîche et de la viande qui n'attend que d'être grillée : victoire ! La mission suivante est de ramener les bières à moto sans trop les secouer pour pouvoir les boire en arrivant : mais qui est le con qui a eu la brillante idée de mettre autant de dos d'âne à Thonon ?! De longues minutes plus tard, nous revenons au camping ou le feu est allumé et les braises presque prêtes : timing parfait !
Après l'apéro et le barbecue, direction les lits après cette longue première journée. Demain, les "vraies routes" arrivent !

Social tagging: >

Laisser un commentaire